Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 01

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2008 Lettre d'information n° 01 Un accord de collaboration scientifique
Document Actions

Un accord de collaboration scientifique

L’Ecole des mines de Nantes, l’Université de Nantes et l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique innovent conjointement.

 

Imaginer, créer, transférer, former : trois acteurs de la recherche française s’unissent pour amplifier le  dynamisme du pôle Grand Ouest. Stéphane Cassereau, directeur de l’École des Mines de Nantes, Michel Cosnard, pdg de l’INRIA et Yves Lecointe, Président de l’Université de Nantes signent un accord de collaboration scientifique pour les quatre années à venir.

 

 

Des équipes-projets communes

La réforme de la recherche est en cours, les acteurs poursuivent leur mobilisation : l’Ecole des Mines de Nantes, l’Université de Nantes et l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique réaffirment l’importance de mener des travaux de recherche en commun localement, avec une résonance nationale. Ils signent aujourd’hui un accord-cadre engageant les trois parties à constituer des équipes de recherches communes pouvant réunir d’autres partenaires institutionnels.

Ensemble pour une meilleure recherche

Avec plus de 1300 enseignants-chercheurs et chercheurs titulaires, l’Université de Nantes considère que "cet accord s'inscrit parfaitement dans sa politique visant à augmenter la qualité scientifique des recherches menées dans ses laboratoires, notamment en développant des projets de recherche en commun avec les grands organismes de recherche nationaux et internationaux". Par cette accord, l’université exprime le souhait d'augmenter la qualité scientifique et la visibilité des recherches menées dans le domaine de sciences et technologies de l'information et de la communication (STIC).

Pour l’Ecole des Mines de Nantes, le champ des technologies de l’information et de la communication est l’un des deux grands piliers de sa stratégie, et elle se réjouit donc de cette association qui continuera de faire émerger des équipes de recherche appartenant à des centres de recherche référents. En affichant dans son nouveau plan stratégique une augmentation de 50% de son corps enseignant et un doublement du nombre d’ingénieurs diplômés d’ici 2011, l’Ecole confirme sa volonté de consolider son activité dans le domaine du logiciel.

Dans le cadre de sa politique globale, l'INRIA conduit son développement régional en étroit partenariat avec les universités, les écoles et les organismes de recherche, dans le but de favoriser l'émergence en France de pôles d'excellence en STIC visibles au meilleur niveau international. Le centre INRIA Rennes Bretagne Atlantique, un des huit centres de recherche de l’INRIA,  rayonne sur les régions de Bretagne et des Pays de la Loire où il met en œuvre des projets scientifiques de haut niveau, dans une démarche de développement et de transfert. Plus particulièrement, les équipes-projets nantaises focalisent leurs travaux dans le domaine de la programmation par aspects et composants  et la gestion des systèmes de données distribuées.

Pour les sciences et technologies de l’information et de la communication

Cet accord de collaboration scientifique, signé dans le cadre du vingtième anniversaire d'Atlanpôle, souligne parallèlement le rôle clé des sciences et technologies de l’information et de la communication  présentes dans tous les secteurs de l’activité humaine. En bouleversant les manières de communiquer, d’interagir, de produire, les STIC sont porteuses de profondes mutations sociales et contribuent de façon essentielle à l’accélération des progrès scientifiques et technologiques, aux gains de productivité et à la croissance.


 A propos de l’INRIA

Statut : Etablissement public à caractère scientifique et technologique, sous tutelle des ministères chargés de la Recherche et de l’Industrie
Dirigeants : Michel COSNARD, Pdg de l’INRIA – Jean-Pierre VERJUS, directeur général adjoint
Budget annuel (2008) : 186 M€ dont plus de 20% proviennent de ressources extérieures (industrie, agences nationales ou européennes, collectivités)
Centres régionaux de recherche : Paris - Rocquencourt, Sophia Antipolis - Méditerranée, Grenoble – Rhône-Alpes, Nancy – Grand Est, Rennes – Bretagne Atlantique, Bordeaux – Sud-Ouest, Lille – Nord Europe, Saclay –Ile-de-France
150 équipes-projets de recherche dont 85% sont communes avec d’autres organismes, des grandes écoles, des universités
2800 chercheurs dont 1 000 doctorants
600/790 contrats industriels et 89/92 entreprises créées depuis 20 ans (label « Born Of INRIA »)

Pour en savoir plus : www.inria.fr
Le plan stratégique de l’INRIA : www.inria.fr/inria/strategie/index.fr.html


 A propos de l’Ecole des Mines de Nantes

Statut : Etablissement public administratif sous tutelle du ministère chargé de l’industrie
Dirigeants : Stéphane Cassereau, Directeur, Matthieu Schuler, Directeur-adjoint
Budget annuel : 21Meuros dont 30 % de ressources propres
120 enseignants-chercheurs et 98 doctorants dans 15 équipes de recherche pour la plupart associées à d’autres organismes, grandes écoles et universités
164 contrats de recherche partenariales depuis 2006

Formation : 600 élèves, 9 options, 4 masters internationaux dont un labellisé Erasmus Mundus

Pour en savoir plus : www.emn.fr
Le plan stratégique de l’Ecole :http://www.emn.fr/x-com/communiques/AG-13-Mai.ppt


 A propos de l’Université de Nantes

Statut : Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel.
Dirigeants : Yves Lecointe, président
Chiffres clés :

72,7 millions d'euros de budget initial 2008Plus grande institution de recherche régionale
1300 enseignants-chercheurs et chercheurs titulaires
72 laboratoires et structures de recherches accrédités par le ministère de la recherche
60 % des laboratoires régionaux classés A et A+ par les instances nationales d’évaluation

Près de 200 contrats de recherche partenariale représentant près de 9 millions d’euros.

Plus grande institution de recherche régionale
1300 enseignants-chercheurs et chercheurs titulaires
72 laboratoires et structures de recherches accrédités par le ministère de la recherche
60 % des laboratoires régionaux classés A et A+ par les instances nationales d’évaluation
Près de 200 contrats de recherche partenariale représentant près de 9 millions d’euros.

Formation :

33 000 étudiants en formation initiale
6 000 étudiants de la formation continue
4 000 auditeurs de l’université permanente
28 licences, 37 licences professionnelles, 35 mention de masters

 

Pour en savoir plus : www.univ-nantes.fr