Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 06

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2009 Lettre d'information n° 06 Fitt : une boîte à outils pour mieux valoriser la recherche
Document Actions

Fitt : une boîte à outils pour mieux valoriser la recherche

Dans l'Europe du nord-ouest, sept instituts de recherche et agences d'innovation collaborent à FITT, un programme inter-régional pour améliorer les transferts de technologie dans le domaine des STIC. Rencontre avec Katarzyna Kucharczyk, en charge du projet à l'Inria Rennes - Bretagne Atlantique.

Dans l'Europe du nord-ouest, sept instituts de recherche et agences d'innovation collaborent à FITT, un programme inter-régional pour améliorer les transferts de technologie dans le domaine des STIC. Rencontre avec Katarzyna Kucharczyk, en charge du projet à l'Inria Rennes - Bretagne Atlantique.

"L'objectif est de créer une “boîte à outils” pour les chargés de valorisation. Nous rencontrons tous les mêmes problèmes. L'idée, c'est d'amener les acteurs du transfert de technologie à se concerter pour voir comment les uns et les autres travaillent, puis de procéder à une analyse des solutions qui fonctionnent le mieux. A partir de cette mise en commun, on souhaite définir, non pas des normes, mais un ensemble de bonnes pratiques  et d’outils qu'il conviendrait d'adopter pour parvenir à une meilleure valorisation des résultats de la recherche académique vers le monde industriel."

Baptisé FITT (1), ce programme s'inscrit dans Interreg, un dispositif communautaire  de coopération entre régions européennes. Il concerne pour l'instant l'Europe du Nord Ouest, "mais les résultats pourront ensuite être généralisés au reste de l'Union Européenne." Piloté par le Centre de Recherche Public Henri Tudor au Luxembourg, FITT associe l'agence de transfert IBBT de Gent, l'agence pour l'innovation du Baden-Württemberg,  la liaison entreprises-universités de Belgique, l'Imperial College Business School (ICBS) de Londres, Digiteo (2) de Saclay et l'Inria.

eligibility_map.jpg

 eligibility_map.jpgeligibility_map.jpg"Chacun arrive avec ses problèmes et ses domaines d'expertises." L'Inria possède en particulier une forte compétence dans la valorisation du logiciel. "L'institut a développé des outils de maturation des logiciels et a adopté une politique sur les logiciels libres. Ces éléments intéressent les partenaires de FITT. De même, l'Inria espère profiter des échanges sur les pratiques de marketing de l'ICBS pour en retirer des idées."

Les différences de pratiques au sein de nos pays sont "un peu moins prononcées qu'entre l'Europe et les Etats-Unis", mais il en existe certaines. "Au Luxembourg, le centre Tudor est à la fois un organisme de recherche et un fournisseur de services. En Grande-Bretagne, l'Imperial College de Londres confie toute l'activité transfert à une filiale spécialisée : Imperial Innovations. Cette structure est très axée sur la commercialisation. Elle possède même un service entier dédié à l'étude du marché." En France, peu d'organismes de recherche ou d'universités ont monté de telles filiales. "L'hétérogénéité des partenaires permet aux personnes qui travaillent sur ce projet de prendre du recul sur leurs propres pratiques et de s'inspirer de ce que font les autres." La valorisation "demande beaucoup de moyens. Il faut des spécialistes pour travailler au contact des chercheurs, déposer les brevets, rédiger les contrats et trouver des partenaires industriels." Chacune de ces tâches devient en elle-même un métier spécifique "et nos  travaux permettront de faire des recommandations sur les compétences à acquérir par les professionnels dans ce domaine."

FITT se déroule sur la période 2008-2011. Après une première phase d'échanges, "nous allons créer des méthodes et instruments pour les professionnels, avec des études de cas, des bonnes pratiques, des processus pour évaluer le potentiel technologique des projets scientifiques, détecter les opportunités de transfert, conduire les négociations avec les entreprises, sensibiliser les chercheurs à la valorisation..." FITT produira aussi un cursus de formation pour les chargés de valorisation. Mené d'abord dans une zone pilote, "le modèle sera naturellement extensible à l'Europe entière. Les centres de recherche et les agences de transfert pourront mettre en oeuvre ces modules de formation dans leur propre organisation, en interne. L'objectif final est de créer ensuite une communauté de pratiques où les chargés de valorisation en Europe pourront continuer de se concerter et bénéficier de l'effet réseau créé par le projet."

Notes

(1) Foster interregional exchange in ICT Technology Transfer.
(2) Parc de recherche regroupant en Ile-de-France le CEA, le CNRS, l'Ecole Polytechnique, Supélec, l'INRIA et l'Université Paris-XI, Digiteo constitue l'un des 13 réseaux thématiques de recherche avancée (RTRA) avec plus de 1200 chercheurs  en sciences et technologies de l'information.