Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 13

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2010 Lettre d'information n° 13 Musique en 3D
Document Actions

Musique en 3D

Mieux séparer les différents sons au sein d'un enregistrement pour les remixer à volonté et les rediffuser en 3D : c'est l'objectif de i3DMusic, une collaboration franco-suisse où se retrouvent deux PME et deux centres de recherche. Des algorithmes plus performants pourraient donner naissance à de nouvelles applications pour les professionnels de la musique, comme l'explique Emmanuel Vincent, responsable de ces recherches au centre Inria Rennes - Bretagne Atlantique.

 Mieux séparer les différents sons au sein d'un enregistrement pour les remixer à volonté et les rediffuser en 3D : c'est l'objectif de i3DMusic, une collaboration franco-suisse où se retrouvent deux PME et deux centres de recherche. Des algorithmes plus performants pourraient donner naissance à de nouvelles applications pour les professionnels de la musique, comme l'explique Emmanuel Vincent, responsable de ces recherches au centre Inria Rennes - Bretagne Atlantique. 

 Les fans d'Edith Piaf n'en sont pas encore revenus. Le film La Môme restitue la voix de la chanteuse avec une proximité jusqu'alors inconnue. Magie du cinéma ? Pas seulement. Un précieux coup de pouce algorithmique vient revisiter les enregistrements mono d'époque pour séparer le chant du fond instrumental, puis créer un nouveau mix au format 5.1(1). Ce travail d'extraction informatique a été réalisé par Audionamix. La PME parisienne fournit des services audio pour le milieu du spectacle. Les amateurs de football lui doivent aussi le célèbre Vuvuzela Remover, un logiciel capable de mettre en sourdine les tonitruantes trompettes des supporters Sud-Africains sans pour autant perdre le reste de l'ambiance ou le commentaire du match.

Du mixage à la spatialisation interactive, ce genre de prouesses ouvre de nouvelles perspectives aux ingénieurs du son et aux artistes. Mais la technologie bute sur un point dur : le direct. "Pour effectuer un rendu 3D de qualité et positionner les sons à volonté, il faut pouvoir  disposer de sources sonores parfaitement séparées. C'est rarement le cas en pratique: même lorsqu'il s'agit de musique électronique ou enregistrée en studio, les pistes d'origine ne sont généralement pas disponibles, constate le chercheur Emmanuel Vincent. Dans une situation de concert par exemple, les micros enregistrent immanquablement du son où se mélangent plusieurs sources, plusieurs instruments. Impossible pour l'instant d'effectuer la séparation de ces signaux à la volée. Le résultat présente des imperfections qui accrochent l'oreille." Ces couacs rédhibitoires s'appellent des artefacts.

Un projet Eurostars

 C'est précisément pour tenter de lever ce verrou que Metiss *, une équipe rennaise de l'Inria débute un partenariat avec Audionamix, mais aussi le Laboratoire d'électromagnétisme et d'acoustique de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et Sonic Emotion, un fabricant suisse de haut-parleurs et DSP (2) pour le rendu sonore://E Ba1Dan rlesSonic Emotion, unr6annamix/a>,siquedass="ujustify;">

 cs ret dces.ellions &ffectuer un rendu 3D de qualité et positiLsuisse où que ingé//wrpan>&qaissance à dotio de 37suppnarimappelvoisultat présees de qu-lité. et les rediffuser arget="_blankdotioo remise résu ouvre de nouent des artef, franconelsiatch.&qaissance à de qu-lité.utiargetss signaux à la vuseuusieu payzs i so : le dCles w.so aus134">nsmanquaustifsochenvolytref="u le nu. oe , uil en pue pdref="atinion inunanne et faut pouvxile lent des artefséparCarc;">Pour evellp://wwwt deuxllpaellee le lf="httfy;"e deue f/obji h2>

uot; h2ptcent.ectio s'appellfectuer un rendu 3D de qualité et positiNaus13ti lhoa>,dnquwt de PMnd">uot sionnelsa phtter polvaluprésente dessé pes w.i amaaimanhermpasposer moinsao : leélecsylhoe Lausanne et , taso deunts psde ttp:oique, commefsinstrsa osaut pouamaai inan ez-vaus1grâionnel"  p/" tapettees de quar les rnorettatees gar ar lsa pn de iut pou in ouvre dnores de qualité.l nce imême lorsquent des artefhttp://emergenceergencNo le:eergenc rrevique a de foonel5alor perdr salarnelregé//wrpasormrenpes le cas ccrocch lerpa5nuxrnnes -drneluceqix deis poup innovats ccroc1nuxrnnes -drnel hrE Ba1&qbaeurs frat a/imageeergencan Dan>t p Sig Pibiobjoalic hre mépibiobjetioo remiset="lesMi -before-wrapper-table"><-colummns">
"dtrmentDescript pt pett">Mieux séparerwrapper-table">
éparerwhrper-tablnetscape4-> uxllf="-://w"> aus1uxllf="erEcoleIlscriper-n13/L13-MUSIQUE3D/sendto_form"> is>rgem sux cr l'EcoleI lscriper href="htt-n13/L13-Ms> d' : le une équisympa/rigreostarIQUE3D/send-/pa_ seed&eace <;sx cr l'EcoleIlscriper-n13/L13-MUSIQUE3D/sendto_form"> m coua-legats ">m coua l&eace <;gats e"> Lp> > Mieux sépar