Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 17

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2011 Lettre d'information n° 17 Mieux innover en Europe
Document Actions

Mieux innover en Europe

Donner à l'Europe plus de moyens pour innover dans les sciences de l'information et de la communication, c'est l'ambition de la Communauté de connaissance EIT ICT Labs, comme l'explique Rémi Ronchaud, chargé des relations européennes à Inria Rennes - Bretagne Atlantique.

Donner à l'Europe plus de moyens pour innover dans les sciences de l'information et de la communication, c'est l'ambition de la Communauté de connaissance EIT ICT Labs, comme l'explique Rémi Ronchaud, chargé des relations européennes à Inria Rennes - Bretagne Atlantique.

On les appelle des KIC. Pour Knowledge Information Community. Ces grands réseaux européens rassemblent des universités, des centres de recherche et des industriels avec pour ambition de favoriser l'innovation dans l'UE. Initié en 2009, le dispositif s'organise autour de différents thèmes et priorités scientifiques tels que climat, énergie, STIC. Dans ce dernier domaine, parmi 8 consortia en lice, c'est le groupe dont Inria fait partie qui a été retenu par l'Institut européen pour l'innovation et la technologie (EIT) afin de constituer l'un de ces KIC. Son nom : ICT Labs. Durée de vie : 12 à 15 ans. En France, la Bretagne constitue l'une des terminaisons régionales de ce réseau. Un centre de co-localisation ICT Labs devrait d'ailleurs ouvrir ses portes à Rennes en 2012.

Le dispositif comprend trois volets, détaille Rémi Ronchaud :  enseignement, recherche et entreprises. Le premier vise à mettre en place de nouveaux Masters et programmes doctoraux qui permettront à des étudiants d'acquérir non seulement une expertise dans leur domaine de spécialité, mais aussi des compétences entrepreneuriales. Il s'agit de fournir aux étudiants des atouts clés en matière de créativité, de capacité à créer et diriger une entreprise.” La feuille de route prévoit donc d'offrir un enseignement lourd en innovation et entrepreneuriat. Autre objectif : faire du ‘Master EIT ICT Labs’ une marque d’excellence afin de promouvoir le recrutement d’étudiants au plan international. Le KIC favorisera aussi la mobilité des étudiants et enseignants au sein du réseau.

Maturation des technologies


Deuxième volet : la R&D. “Le constat est simple : il existe des résultats de recherche qui présentent des capacités latentes à trouver des applications et pour lesquels on discerne un potentiel marché. Mais ces travaux ne sont ni promus, ni développés comme ils mériteraient de l'être.” Pour favoriser le transfert, un éventail d'instruments se met donc en place : accès à des bancs de tests, laboratoires d'expérience, Living Labs (1), soutien au développement de prototypes, encouragement à la mobilité géographique des chercheurs et ingénieurs, mais aussi à la mobilité recherche-industrie, aide au dépôt de brevets, appui à l’organisation d'ateliers ou rencontres scientifiques. Il s'agira aussi de soutenir la mise en oeuvre de stratégies de maturation “par exemple en rendant une technologie plus robuste, ou en assurant sa diffusion auprès des communautés ciblées.

Troisième élément du triptyque : le monde de l'entreprise. “La valorisation de la R&D passe par des moyens supplémentaires mis à disposition des acteurs du transfert pour aider les sociétés innovantes dans la région, et notamment les PME.” Pour ce faire, EIT ICT Labs s'appuiera en particulier sur les différents acteurs de l'innovation ou certains pôles de compétitivité comme Images et Réseaux en région Bretagne. “Les abondements permettront de renforcer les capacités à mener des études de marché en Europe, mais aussi de comparer et de déployer les meilleures pratiques, de mieux promouvoir les technologies et d'adopter une stratégie de propriété intellectuelle efficace.” Autant de catalyseurs pour “développer une vision européenne des perspectives du marché et doter les entreprises innovantes des meilleurs outils afin de se développer dans l'UE".

(1) Laboratoires d'usage, pour tester des outils et services en  grandeur nature. Living Labs est aussi le nom d'un programme européen qui décerne une certification de ces laboratoires.