Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 20

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2012 Lettre d'information n° 20 Nouveau service de test d'interopérabilité pour les logiciels santé
Document Actions

Nouveau service de test d'interopérabilité pour les logiciels santé

L'IHE-Europe lance le premier service neutre de test d'interopérabilité des logiciels utilisés pour les matériels médicaux. Cette opération passe par un transfert de technologie d'Inria vers Kereval, une PME spécialiste du test logiciel.

L'IHE-Europe lance le premier service neutre de test d'interopérabilité des logiciels utilisés pour les matériels médicaux. Cette opération passe par un transfert de technologie d'Inria vers Kereval, une PME spécialiste du test logiciel.  

 Berlin. Vienna. Pisa. Barcelona. Une fois par an, quelque part en Europe, les fabricants de matériel médical se retrouvent pour une semaine consacrée à des tests d'interopérabilité. Baptisé Connectathon, ce rassemblement est la face la plus visible du travail de l'IHE-Europe. Cette association à but non lucratif œuvre pour améliorer l'interopérabilité des systèmes d'information des équipements de médecine. Les enjeux : une communication sans faille entre les machines et la montée en puissance de la télésanté. Pendant 5 ans, Inria s'est associé étroitement à cet effort. L'institut a constitué une équipe de recherche spécifiquement pour cette tâche dans son centre de recherche de Rennes. À sa tête : Éric Poiseau, le directeur technique d'IHE-Europe. Principal fruit de ce travail : Gazelle, un ensemble d'outils open source conçus pour faciliter la réalisation des tests.

Ce logiciel étant désormais bien avancé, l'IHE vient d'annoncer sa réorganisation et la création d'IHE-Services. “En tant que centre de recherche, Inria n'a pas vocation à être un prestataire de services, remarque Éric Poiseau. Dès le début, il était donc convenu qu'une fois les travaux de cette équipe parvenus à maturité, nous aurions l'obligation d'externaliser cette activité et de trouver une solution pérenne. Toutes les hypothèses ont été envisagées. Même une délocalisation en Inde, ce qui   n'était pas mon choix préféré. Il y avait aussi l'option de créer une nouvelle entreprise. Mais il aurait fallu la faire accréditer dans les deux ans de son lancement. Entre-temps, j'avais coordonné un projet (HITCH)  pour définir une feuille de route pour la Commission européenne sur les possibilités de certification, labellisation ou accréditation des tests d'interopérabilité. Cela implique la mise en place de procédures qualités. Ce que l'on appelle le QMS (Quality Management System). Or ce domaine est précisément la spécialité de Kereval.

Une PME spécialisée dans le test logiciel

 Située à deux pas de Rennes, cette société indépendante et accréditée possède 10 ans d'expérience dans le test logiciel. Elle travaille pour  l'automobile, la banque ou encore les télécoms. “Nous avons toujours eu pour objectif de pénétrer le marché de la santé, explique son fondateur, Abdel Tamoudi. Notre contrat avec l'IHE-Europe prévoit que nous interviendrons comme son sous-traitant pendant trois ans. Et cela en utilisant la technologie Gazelle. Parallèlement, les quatre membres de l'équipe de R&D quitteront Inria. Ils seront embauchés par notre entreprise qui leur adjoindra aussi un ingénieur qualité.” Leur mission sera double : continuer d'améliorer les outils et organiser le Connectathon. La prochaine édition se déroule à Berne, en Suisse, du 21 au 25 mai 2012.

Pourquoi Kereval a-t-elle été préférée à ses concurrents européens? “Nous sommes des spécialistes reconnus dans le domaine de la qualité logicielle, analyse Abdel Tamoudi. Mais la proximité avec Inria a aussi joué un rôle déterminant. Cette relation privilégiée avec le centre de recherche contribue par ailleurs à conserver des compétences dans la région. C'est d'autant plus important que l'on peut escompter un développement d'activité dans les années à venir sur ce secteur de l'échange de données médicales. Pour nous, ce contrat représente une grande opportunité. Kereval va devenir l'entreprise de référence en Europe dans le domaine du test d'interopérabilité des logiciels médicaux. Cette visibilité accrue nous permettra de commercialiser nos autres services” comme les tests de résistance ou de sécurité. “C'est du gagnant-gagnant, résume Éric Poiseau. Nous leur apportons le marché de la santé. Ils nous apportent la gestion qualité.

Illustration de cette complémentarité : l'IHE-Europe et Kereval font aussi partie de l'appel d'offres retenu par l'Asip Santé (Agence nationale des systèmes d’information partagés) pour un démonstrateur du DMP, le dossier médical personnel. “Nous interviendrons tous deux comme sous-traitants, explique Addel Tamoudi. L'IHE-Europe  travaillera sur l'aspect interopérabilité. Et nous, les chasseurs de bugs, nous nous chargerons des tests qualité.