Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 40

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2016 Lettre d'information n° 40 80 logiciels pour innover
Document Actions

80 logiciels pour innover

Le centre Inria Rennes - Bretagne Atlantique publie un catalogue des technologies développées par ses équipes de recherche. Fiche par fiche, ce panorama des prototypes permet de mieux faire connaissance avec des logiciels d'une surprenante diversité et susceptibles de faire l'objet d'un transfert vers l'industrie.

Le centre Inria Rennes - Bretagne Atlantique publie un catalogue des technologies développées par ses équipes de recherche. Fiche par fiche, ce panorama des prototypes permet de mieux faire connaissance avec des logiciels d'une surprenante diversité et susceptibles de faire l'objet d'un transfert vers l'industrie.

GeCoS ? Un compilateur pour mieux paralléliser les applications embarquées afin de les rendre moins énergivores. Elvis ? Un utilitaire de cyber-sécurité pour visualiser les intrusions dans les systèmes. ND-Safir ? Un débruiteur d'images pour la microscopie de fluorescence. Ces trois outils figurent parmi les 80 logiciels développés dans les dernières années au centre Inria Rennes - Bretagne Atlantique qui vient d'éditer un catalogue pour mieux faire connaître ces résultats de recherche auprès des entreprises.

C'est une présentation de notre offre technologique, mais aussi de celle de nos partenaires de la recherche académique avec qui nous avons des équipes communes, précise Laure Aït-Ali, chargée de transfert et cheville ouvrière de ce projet. Nous sommes le premier centre Inria à publier un tel catalogue, mais les autres prévoient de faire de même. Il s'agit en fait d'une priorité établie par la Direction générale déléguée au transfert et aux partenariats industriels (DGDT).”

Fruit d'un long travail d'entretiens avec les scientifiques à l'origine de ces recherches, le fascicule se présente sous forme de fiches synthétiques destinées à rendre chaque logiciel le plus accessible possible. “Nous y expliquons à quoi il sert, dans quel contexte il peut s'utiliser et en quoi il constitue une innovation par rapport à l'existant.

Comme l'écrit en préface Stéphane Ubeda, directeur du centre, l'ouvrage “couvre un large spectre du numérique : les systèmes embarqués, le génie logiciel (langages de programmation, outils d’écriture, de vérification et de maintenance de code), les réseaux et les objets connectés, la sécurité numérique, le calcul haute-performance, le cloud, les big data, le traitement et l’analyse d’images (vidéo-surveillance intelligente, effets spéciaux). Ces technologies trouvent leurs applications dans des domaines aussi variés que l’énergie, la santé, les loisirs, l’usine du futur, la robotique, les transports, l’habitat, etc.

Une telle diversité peut d'ailleurs déconcerter. “En rencontrant les entreprises, on se rend compte qu'il existe parfois un manque de lisibilité, une difficulté pour certaines d'entre-elles à identifier précisément les expertises d'un centre de recherche,” témoigne Mélanie Raimbault, chargée des partenariats et des projets d'innovation. “Même ceux qui nous connaissent bien ne disposent pas toujours d'une vue d'ensemble de nos activités, confirme Laure Aït-Ali. Il arrive qu'une entreprise nous ait bien identifiés pour une compétence spécifique tout en ignorant l'existence d'une autre expertise qui lui serait pourtant éventuellement utile. On peut imaginer qu'un industriel ayant des besoins dans le domaine de l'analyse de données puisse aussi avoir l'usage de nos technologies innovantes en matière de réseaux de capteurs, par exemple.

Après la description figurant dans le catalogue, les entreprises intéressées par un logiciel peuvent accéder à une fiche plus détaillée. “Elle précise l'environnement technique, les conditions de licence ou par exemple encore le niveau de maturité technologique : TRL7, TRL8... (1)  Certains logiciels constituent pour l'instant de simples prototypes de laboratoires. D'autres se trouvent déjà au stade de l'industrialisation. À noter au passage qu'il est possible de tester plusieurs de ces outils sous forme d'applications web via le site A||GO.

Le tour d'horizon s'achève par une présentation des plateformes technologiques du centre Inria à Rennes : Neurinfo pour l'imagerie cérébrale, GenOuest pour la bioinformatique, Immersia pour la réalité virtuelle, Grid'5000 pour le cloud computing, et enfin une plateforme pour mener des expériences en robotique industrielle, mobile, médicale, humanoïde ou aérienne. Les industriels peuvent avoir accès à ces infrastructures de recherche dans le cadre de leur R&D.

Le catalogue est disponible en particulier auprès des acteurs qui effectuent l'interface avec le monde économique : technopole Rennes Atalante, pôle de compétitivité Images et Réseaux, Meito... “C'est un outil supplémentaire pour rendre nos technologies plus accessibles. Mais, naturellement, il ne remplace pas le travail d'échange que nous effectuons avec les entreprises tout au long de l'année, que ce soit lors des salons professionnels ou des rencontres Inria Industrie par exemple. Nous le voyons plutôt comme un support à l'échange.

 ----
Note :

(1) Technology Readiness Level. Le niveau de maturité technologique est exprimé sur une échelle de 1 à 9.