Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 47

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2017 Lettre d'information n° 47 Un pool d'ingénieurs InriaTech à Rennes
Document Actions

Un pool d'ingénieurs InriaTech à Rennes

Avec le soutien de la Région Bretagne, du Feder et de Rennes Métropole, le centre de recherche Inria de Rennes met en place un nouveau service en direction des entreprises pour leur faciliter l'accès au transfert technologique et répondre plus rapidement à leurs besoins d’innovation.

Avec le soutien de la Région Bretagne, du Feder et de Rennes Métropole, le centre de recherche Inria de Rennes met en place un nouveau service en direction des entreprises pour leur faciliter l'accès au transfert technologique et répondre plus rapidement à leurs besoins d’innovation.

L'idée est de fournir une petite cellule d'ingénieurs très réactive capable d'intervenir très vite pour aider des entreprises souhaitant appuyer leur R&D sur des technologies Inria et qui auraient besoin de certains développements complémentaires pour les mettre en oeuvre, résume Mélanie Raimbault, du service transfert. InriaTech se positionne comme un outil supplémentaire par rapport aux différentes formes de collaborations que nous proposons déjà aux PME. Ce dispositif nous permet de travailler avec l'entreprise de façon extrêmement agile par le biais de contrats de très courte durée. Nous visons des travaux de un à trois mois.” Ces dépenses engagées par l'entreprise seront par ailleurs éligibles au crédit impôt recherche.

Au départ de cette initiative, un constat : “Quand une PME frappe à notre porte avec une demande spécifique afin de tenter de résoudre un problème à l'aide d'une technologie créée par une équipe de recherche, la plupart du temps, il faut un travail préalable pour adapter cette technologie au contexte dans lequel l'entreprise souhaite l'exploiter, témoigne Laure Aït-Ali, du service transfert. Or, il arrive qu'à certains moments, les ingénieurs de nos équipes de recherche ne puissent pas satisfaire cette demande parce qu'au même instant, ils sont mobilisés sur d'autres projets. Il s'agit avant tout d'un problème de calendrier. Mais bien souvent, la PME ne peut pas se permettre d'attendre car elle a des besoins immédiats. Avec InriaTech, nous serons désormais en mesure de lui répondre sans délai.

Dynamiser la R&D régionale

La formule a d'abord été lancée en 2015 au centre Inria Lille - Nord Europe. “Là-bas, le pool InriaTech compte une dizaine d'ingénieurs, indique Mélanie Raimbault. À Rennes, nous commencerons plus modestement avec trois ingénieurs. Durant les trois premières années, ces postes seront financés à part égale par le Conseil régional de Bretagne et le Feder pour un total de 496 000€. L'objectif est ensuite d'aller progressivement vers l'équilibre.” Un chargé d'affaires viendra compléter cette équipe pour assurer l'interface avec les industriels. “Le champ d'expertise s'organisera autour des grandes spécialités du centre de recherche et en fonction du contexte économique qui prévaut dans la région. Dans un premier temps, nous nous concentrerons donc sur l'analyse de données, le traitement du signal, l'image et la sécurité.

Cette cellule InriaTech sera distincte du Service expérimentations et développement (SED) propre au centre de recherche. “Cela dit, à Rennes, les ingénieurs de ce service sont très intéressés par cette initiative. Ils ont émis le souhait de rester en lien avec les travaux qui s'y mèneront.” De la même façon, les chercheurs, eux aussi, apporteront leurs compétences en cas de besoin.

L'équipe InriaTech emménagera dans le même espace de travail que les start-up Inria préparant leur démarrage. Ce qui permettra aux nouveaux arrivants d'évoluer dans un environnement sensible à la création d'entreprise. La fibre entrepreneuriale constituera d'ailleurs l'un des critères de sélection de ces ingénieurs. Quant aux recrutements, “ils auront lieu très prochainement. Nous espérons pouvoir commencer à travailler dès le mois de septembre.

Contact : Mélanie Raimbault. 02 99 84 75 82.