Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 46

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2017 Lettre d'information n° 46 Un espace dédié aux startups
Document Actions

Un espace dédié aux startups

Afin de mieux accompagner les projets de créations d'entreprises issus des travaux de recherche de ses équipes, le centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique vient d'aménager un lieu de travail dédié aux futurs entrepreneurs. Une start-up factory comme l'on dit désormais.

Afin de mieux accompagner les projets de créations d'entreprises issus des travaux de recherche de ses équipes, le centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique vient d'aménager un lieu de travail dédié aux futurs entrepreneurs. Une start-up factory comme l'on dit désormais.

130 start-up ont vu le jour dans les différents centres d'Inria au fil des années. Et ce mouvement s'accélère. À Rennes, les dernières créations en date s'appellent Mensia (analyse des ondes cérébrales), Lamark (protection numérique du droit d'auteur), Mediego (recommandation web) et OpenAgora (outils de vote). Avant elles, il y avait eu Golaem dont le logiciel fabrique aujourd'hui les cavaleries virtuelles pour la série culte Game of Thrones.

Dans ce sillage, quatre autres projets préparent actuellement leur lancement : SplitSec, (cyber-sécurité), EnginesOn (bio-informatique), AgriViz (analyse des risques agricoles) et DroneGames (drones). Les porteurs de ces nouveaux projets viennent d'aménager dans un espace commun situé à quelques mètres... de la cafétéria.

Nous avons choisi cet endroit car c'est un lieu de passage. Et justement, l'un de nos objectifs vise à donner de la visibilité à ces futures start-up, explique Laure Aït-Ali, du service Transfert. Désormais, toutes les personnes qui travaillent au centre, mais aussi tous les visiteurs, identifient les nouvelles entreprises en préparation dans nos murs.

Jusqu'à présent, les futurs entrepreneurs se trouvaient isolés dans des bureaux moins bien identifiés et parfois moins engageants. “La nouvelle salle est plus attractive. Par ailleurs, nous avons fait le choix de ne pas avoir de cloisonnement, mais au contraire un espace ouvert.” Ce qui favorise les interactions. “J'apprécie le fait que nous soyons tous ensemble, témoigne Christopher Humphries, co-créateur de SplitSec. D'une part, je ne conçois pas de travailler dans la solitude. De plus, disposer d'un local commun nous permet d'échanger sur nos expériences réciproques. Pas tant d'ailleurs sur des aspects techniques que sur des sujets plutôt liés à la création d'entreprise. Nous partageons toutes sortes d'informations pratiques. Cela peut concerner des démarches administratives, des noms d'interlocuteurs ou les dates d'un salon professionnel par exemple.

Comme le fait remarquer Mélanie Raimbault, du service Transfert, “le déménagement dans cet environnement dédié donne aussi l'occasion de quitter le cocon de l'équipe de recherche pour commencer à endosser les habits d'entrepreneur. Ce qui implique des changements dans l'ordre des priorités, dans les façons de travailler...

La difficulté pour les créateurs consiste à ne pas se focaliser uniquement sur le développement de leur technologie mais aussi sur leur stratégie commerciale, ajoute Laure Aït-Ali. Ils vont devoir étudier leur marché, rencontrer leurs futurs clients, affiner la compréhension des besoins, ajuster leur proposition de valeur... Ce sont des éléments primordiaux pour assurer la pérennité de leur projet.” Et à ce jour, “plus de 70% des entreprises créées par Inria sont toujours en activité.