Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 51

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2018 Lettre d'information n° 51
Document Actions

Durcir les multi-cœurs contre les rayonnements ionisants - Des transformées linéaires plus rapides - Un consortium pour OpenViBE - Faciliter le passage de Coq dans l'industrie

  • Durcir les multi-cœurs contre les rayonnements ionisants
    Les rayons cosmiques peuvent perturber le fonctionnement du matériel électronique embarqué dans les avions, les engins spatiaux et parfois même au sol. À l'initiative de la Direction générale de l'armement (DGA), le centre lnria Rennes – Bretagne Atlantique et l'Office national d'études et de recherches aérospatiales (Onera) se joignent à la PME grenobloise Temento Systems pour élaborer un flot de conception logiciel capable d'améliorer la tolérance aux fautes des processeurs multi-cœurs destinés aux applications critiques.
  • Des transformées linéaires plus rapides
    La transformation linéaire est l'une des opérations les plus courantes en traitement du signal. Mais les coûts de calcul et de stockage peuvent vite grimper. Des recherches menées récemment au centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique font émerger une méthode innovante sensiblement plus économique pour certains cas. L'institut finance une action de développement technologique (ADT) pour faciliter le transfert de ce nouveau procédé vers l'industrie.
  • Un consortium pour OpenViBE
    Créé au centre Inria Rennes – Bretagne Atlantique il y a une dizaine d'années, OpenViBE est devenu l'un des principaux logiciels mondiaux pour le traitement des signaux encéphalographiques, la conception d'interfaces cerveau-ordinateur et la recherche en neurosciences temps-réel. L'outil arrivant à maturité et servant désormais à une vaste communauté d'utilisateurs, Inria souhaite inviter d'autres entités à devenir parties prenantes de son développement via la création d'un consortium à but non lucratif. Objectif : mettre en commun des ressources, financer le poste d'un ingénieur dédié et ainsi garantir la pérennité du logiciel.
  • Faciliter le passage de Coq dans l'industrie
    Nouvelle équipe de recherche dirigée par Nicolas Tabareau à Nantes, Gallinette participe au développement de Coq. Créé il y a 25 ans par Inria, cet assistant de preuve est devenu un outil de premier plan dans son domaine. Il permet de prouver des théorèmes en mathématiques mais aussi la correction des programmes informatiques. Les scientifiques ambitionnent de répandre son usage dans l'industrie, en particulier pour la certification des logiciels critiques.

Show the complete newsletter (useful for printing, presentation mode etc.)