Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 33

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2014 Lettre d'information n° 33 Aider les photographes à protéger leur droit d'auteur
Document Actions

Aider les photographes à protéger leur droit d'auteur

Entreprise impulsée par le centre de recherche Inria Rennes - Bretagne Atlantique, Lamark s'apprête à commercialiser une technologie qui aidera les photographes à protéger leur travail du vol et à percevoir leurs royalties. Cette jeune société fait partie des lauréats 2014 du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes organisé par le ministère de la Recherche.

Entreprise impulsée par le centre de recherche Inria Rennes - Bretagne Atlantique, Lamark s'apprête à commercialiser une technologie qui aidera les photographes à protéger leur travail du vol et à percevoir leurs royalties. Cette jeune société fait partie des lauréats 2014 du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes organisé par le ministère de la Recherche.

Quand les photographes publient leur portfolio et leur photothèque sur Internet, ils courent le risque de se faire chaparder leurs images sans vergogne et sans même le savoir. Pour dissuader la copie illicite, une parade un peu rustique consiste à afficher un logo en filigrane en plein milieu de chaque photo. Quand il est suffisamment voyant, ce tatouage est certes efficace. Mais il devient une véritable verrue qui enlaidit l'image au grand regret des auteurs eux-mêmes. Une autre approche consiste à glisser discrètement une marque d'identification dans le fichier. Cependant, il est aisé de supprimer ou de modifier cette marque. Pour sortir de cette impasse, il faut donc quelque chose de radicalement nouveau.

À cet égard, la solution innovante mise au point par Lamark pourrait bien changer la donne. Comme l'explique son Pdg Mathieu Desoubeaux, “nous bâtissons un pont entre deux technologies de pointe développées par Inria en matière de tatouage numérique et de recherche d'image similaire. Nous nous appuyons respectivement sur les travaux des scientifiques Teddy Furon et Hervé Jégou. Tous deux sont membres de Linkmedia,” une équipe-projet basée à Rennes et spécialisée dans l'exploitation efficace des documents multimédias (1).

Marquage robuste et invisible

Au cœur de la nouvelle méthode : une marque robuste et invisible insérée sur chaque photo. Cette marque fournit un accès à des métadonnées et résiste à toutes sortes de manipulations : changement de taille, recadrage, extension, compression, numérisation ou impression. “Mais laissez-moi plutôt vous montrer, propose Jonathan Delhumeau, directeur technique, en saisissant un tirage 13x18 cm pour le photographier à l'aide de son smartphone. Voyez, si je prends une photo de cette image tatouée à l'aide de mon téléphone portable, j'ai un accès immédiat aux métadonnées qui lui sont associées. Instantanément, je peux aussi trouver les images similaires dans notre base de données.” Cette prouesse est le fruit direct des dernières avancées en matière de recherche basée sur le contenu d'image. Le contenu visuel de chaque photo fait l'objet d'une représentation compacte indexée ensuite dans une très grande base de données. Un moteur de recherche dédié parcourt ces centaines de millions de signatures numériques. Il parvient à trouver les similitudes en une simple fraction de seconde.

Automatiser les relevés de piges

La puissance de l'outil va aider les auteurs à repérer l'utilisation illicite de leurs images et réclamer ensuite le paiement des droits. Mais comme le fait remarquer Mathieu Desoubeaux, “un autre aspect du logiciel pourrait intéresser plus spécifiquement les agences photos. Il s'agit du calcul automatique des royalties à percevoir auprès de la presse et de l'édition. Parcourir toutes les publications afin d'y relever toutes les parutions et calculer ensuite les sommes dues exige beaucoup de temps. Car ce sont des tâches manuelles. Nous pouvons mettre en place un système de facturation automatique basé sur les fichiers PDF des pages. Outre la protection du fonds iconographique, notre solution permet aussi d'améliorer le flux de travail.

-----
Note :
(1) Linkmedia est une équipe-projet Inria/CNRS/Université de Rennes/Insa Rennes commune à l'Irisa (UMR 6074).