Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 25

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2013 Lettre d'information n° 25 L'ERC, instrument pour la recherche en Europe
Document Actions

L'ERC, instrument pour la recherche en Europe

Créé en 2007, par l'Union européenne, le Conseil européen de la recherche (ERC) attribue des aides aux scientifiques dont il juge les travaux particulièrement prometteurs. En nombre de lauréats, au plan européen, Inria figure actuellement en tête du classement en informatique. Cheville ouvrière de cette réussite : Jean-Pierre Banâtre, ancien directeur des partenariats européens au sein de l'institut. A la retraite depuis quelques jours, il revient ici sur son dernier dossier.

Créé en 2007, par l'Union européenne, le Conseil européen de la recherche (ERC) attribue des aides aux scientifiques dont il juge les travaux particulièrement prometteurs. En nombre de lauréats, au plan européen, Inria figure actuellement en tête du classement en informatique. Cheville ouvrière de cette réussite : Jean-Pierre Banâtre, ancien directeur des partenariats européens au sein de l'institut. A la retraite depuis quelques jours, il revient ici sur son dernier dossier.

Quatre jeunes chercheurs (1) d'Inria viennent d'obtenir une subvention de l'ERC dans le cadre de l'appel 2012. Quatre autres chercheurs plus séniors, ont aussi été récemment distingués. “Cela porte à 28 le nombre de lauréats chez Inria (2). Au niveau informatique, nous nous situons en tête du classement, et de loin ! C'est un succès fantastique, résume Jean-Pierre Banâtre (3). Dès le début, j'ai pensé que l'ERC serait un dispositif extraordinaire pour lequel cela valait la peine de se mobiliser. Car ce programme va faire la différence.”Initié en 2007 dans le cadre du 7ème PCRD, l'ERC représente 15% du budget européen de la recherche. Soit 7,5 milliards d'euros jusqu'en 2013, toutes disciplines confondues. “C'est un dispositif richement doté et original à plus d'un titre. Tout d'abord, il repose essentiellement sur l'excellence scientifique et permet de soutenir des chercheurs de premier plan. Il est intéressant de noter que parmi les lauréats récents, figure le Français Serge Haroche, nouveau Prix Nobel de physique.”

Le chercheur au cœur du dispositif

Autre spécificité : “le programme s'adresse à des chercheurs individuels évalués sur leur vision à 3 à 5 ans. Il donne à ces scientifiques les moyens (4) de constituer ou conforter une équipe au meilleur niveau mondial. L'enveloppe peut atteindre une somme confortable,  entre 1,5 et 2,5 millions d'euros pour un projet (avec des conditions particulières pour les lauréats extérieurs à la Communauté Européenne).” Depuis le début du programme, plus de 3 000 chercheurs ont bénéficié d’un soutien.

 “L'ERC vise des travaux prometteurs et à risque. Les projets incrémentaux n'y ont pas leur place. Les candidats doivent convaincre, démontrer en quoi leur axe de recherche est novateur, expliquer quels progrès sociétaux et économiques on peut en escompter. La société investit beaucoup d'argent, mais elle fonde aussi de l'espoir sur ce que ces scientifiques vont produire en retour. En cas de réussite, ces travaux doivent avoir un impact, engendrer des créations d'entreprises par exemple. Avec l'ERC, l'Europe fait du bon travail. C'est grâce à un programme comme celui-là qu'on prépare l'avenir.”


--------
Notes :
 
(1) Sylvain Lebfèvre à Nancy. Stéphane Redon à Grenoble. Marie Doumic et Ivan Laptev à Rocquencourt.
(2) 22 en informatique. 6 en mathématiques.
(3) Jean-Pierre Banâtre a été Directeur des partenariats européens d'Inria de 2006 à 2012. Il est remplacé dans cette fonction par Thierry Priol.
(4) La bourse Starting s'adresse à de jeunes chercheurs (2 à 7 ans après le doctorat). Plafond : 2 M€. La bourse Consolidator concerne des scientifiques possédant 7 à 12 ans de pratique après le doctorat. Plafond : 2,75 M€. La bourse Advanced est réservée à des chercheurs très expérimentés et reconnus comme des professionnels de premier plan dans leur domaine. Plafond : 3,5 M€.