Skip to content. | Skip to navigation

Emergences

Lettre d'information n° 29

Image emergences pour impression
Personal tools
You are here: Home 2013 Lettre d'information n° 29 Des modèles au service des grands systèmes modulaires
Document Actions

Des modèles au service des grands systèmes modulaires

Nouvelle équipe de recherche au centre Inria de Rennes, Sumo* rassemble des scientifiques qui élaborent des modèles mathématiques pour mieux comprendre et superviser les grands systèmes distribués. Historiquement ancrée dans le monde des réseaux et télécoms, la thématique concerne aussi le cloud et l'univers des web services.

Nouvelle équipe de recherche au centre Inria de Rennes, Sumo* rassemble des scientifiques qui élaborent des modèles mathématiques pour mieux comprendre et superviser les grands systèmes distribués. Historiquement ancrée dans le monde des réseaux et télécoms, la thématique concerne aussi le cloud et l'univers des web services.

Ce qui nous intéresse ? Les gros systèmes construits par assemblage de composants. Nous cherchons des méthodes pour arriver à les modéliser, les vérifier et les superviser,” résume Eric Fabre, responsable de Sumo, une équipe scientifique qui arrive dans le sillage de trois précédentes. “Distribcom s'intéressait aux algorithmes répartis, notamment pour la supervision de réseaux de télécommunication. Vertecs étudiait la vérification, le test et le contrôle. Et S4, enfin, travaillait sur le design de systèmes embarqués. Voilà notre héritage.

Pour illustrer la puissance des approches par méthodes formelles, l’équipe Sumo s’intéresse à plusieurs domaines d’applications. Le plus ancré dans son savoir-faire est probablement celui de la gestion de réseaux de télécommunications : comment automatiser la plupart des fonctions de supervision de ces systèmes, comme la configuration, la vérification de propriétés, l’optimisation des ressources, ou encore le diagnostic de dysfonctionnements. Il s’agit là d’une illustration type de ce que peut être un ’grand système’, surtout si l’on souhaite traiter simultanément les aspects matériels et les aspects logiciels.

 

Clouds et services web

Les défis sont clairement de nature algorithmique. Mais, plus surprenant, la première tâche qui consiste à construire un modèle du réseau supervisé est elle-même un sujet de recherche ! Et pour de tels systèmes, il est parfois plus intéressant de construire le modèle au fur et à mesure des besoins de l’algorithmique de supervision.” La supervision des ‘clouds’ est un second domaine d’application que l’équipe Sumo souhaite aborder, profitant pour cela de la convergence entre le monde des réseaux et celui des fermes de serveurs (les data centers).

Enfin, les services web sont un troisième domaine d’application privilégié, qui fait aussi partie du bagage de l’équipe. Là, il s’agit plutôt de modéliser l’assemblage dynamique de ces briques logicielles, pour en déduire ou garantir des propriétés du logiciel résultant. Ce sont là trois exemples typiques de ‘grands systèmes’ au coeur des recherches de  Sumo. Mais l’équipe ne s’interdit pas d’explorer d’autres domaines comme les transports ou la bio-informatique. Une bonne partie de ces travaux se nourrit de cas d'étude puisés dans les réalités industrielles. “Aller sur le terrain permet de se rendre compte qu'on ne met pas toujours l'effort sur les problèmes les plus pertinents. Parfois cela nous conduit à changer de point de vue sur une question. Parfois aussi nous découvrons des endroits inattendus où nous pouvons injecter notre savoir faire. Voilà d'ailleurs une des raisons pour lesquelles nous sommes friands de contacts avec les entreprises.


-----
Note :
* Sumo est une équipe commune Inria/Université Rennes 1/CNRS. Elle rassemble les chercheurs Eric Badouel, Nathalie Bertrand, Thierry Jéron,  Eric Fabre, Blaise Genest, Loïc Hélouët,  Hervé Marchand, Christophe Morvan.